Non mais Allo !

le business du made in China

Vendre du made in China, au prix du Made in France

Y’a des Dimanche de fin de mois comme ça où t’as envie de pousser ton coup de gueule. Surtout quand tu viens de rendre visite à ton compte bancaire en berne, et que sur le côté, t’as les pubs des derniers articles visités sur Asos qui te narguent, diaboliquement … Alors tu es poussée de manière incompréhensible de sites en sites et à la fin de ce sprint fashionistique effréné sur le web, tu bascules dans ton fauteuil de bureau, avec un air un peu niais, et tu te dis :

« Nan mais ALLO* ? C’est quoi cette politique de prix ? C’est moi où ils se lâchent comme des porcs sur les étiquettes ? » Y’a des jours comme ça où la réalité du marché de la mode te saute à la gueule et te laisse cet arrière goût amère … Des jours où tu te rends compte que tu te laisses consciemment saigner à blanc par les géants du prêt-à-porter … De qui je parle en particulier ? Allez, je balance : The Kooples, Maje, Sandro, Zadig et Voltaire, Iro bash … et tous leurs petits copains.

* Pour le Nan mais allo, sorry Nabilla, mais on était là avant toi !

Sandro, The kooples, Maje ou des prix qui saignent

Saches quand même qu’un T.shirt Zadig et Voltaire, coûte en tout et pour tout pas loin de 10 euros à Mr Zadig (matières premières, fabrication, transport …), et qu’il est revendu au moins 80 euros … Soit 8 fois son prix d’achat.

Pourtant toi qui croit acheter de la top quality, il faut aussi que tu saches que ton tee a été fabriqué en Chine (et même sous traité à moindre coût au Cambodge parce que les Chinois commencent à se rebeller), ben oui, au même endroit que Pimkie peut être. Donc comme pour les sapes que tu payes une misère, ton tee à 80 boules boulochera, tournera, rétrécira, et ça dès le premier lavage… En gros, c’est comme si on te faisait acheter du « Top nunut » dégueulasse en te le revendant 7 fois plus cher que du vrai Nutella… (ah voilà, quand on s’attaque au nut’ tout de suite la lanterne s’éclaire ! Krkrkr).

Le premium Pricing

Alors pourquoi achète-t-on ces merdes au prix de l’or ? Tout est basé sur la stratégie du « Premium Pricing » (maiskéssésséça ???) « La stratégie dite de surprix (« premium pricing ») est fondée sur une idée fondamentale du luxe qui est que dans cette industrie les biens sont consommés avant tout afin de produire un effet de distinction sociale. » En gros, si tu achètes ton top à 10 000 $ chez Zadig, c’est surtout pour te distinguer socialement … Voilà sur quoi repose tout le business de Monsieur Zadig. Acheter du « luxe abordable» comme ils disent, c’est surtout avoir la sensation d’accéder à une autre catégorie sociale. Lorsque tu croiseras cette biatch sapée en The Kooples et qui semble travailler dans la Com’, tu auras cette sensation d’appartenir à la même famille qu’elle alors que tu auras craqué ton salaire de caissière à Monop’…

Voilà comment vendre du « Made in China » au prix de l’or.

On essaiera surement de te faire avaler l’augmentation fulgurante du prix du coton et celle des salaires des petites mains chinoises, mais ça mes louloutes, on nous l’a déjà répercuté sur les étiquettes … Et puis des petites mains à que dalle, si y’en a plus en Chine, y’en aura toujours ailleurs.

Le figaro : Depuis mai 2010, le prix de coton a littéralement explosé, passant d’environ 75 centimes de dollar à près de 2 dollars. La laine, elle, s’est envolée d’environ 38% en un an, tandis que le prix de la soie a été multiplié par deux. Or les matières premières représentent 8 à 20% du prix de revient industriel d’un vêtement

Mais alors, c’est quoi maintenant le vrai luxe ? Qu’est ce qui pourrait justifier d’un prix élevé sur l’étiquette ? Des pièces uniques et originales (ouais on est d’accord, pour l’originalité chez The Kooples on repassera …), des matières de premium quality, une fabrication en petite quantité, un savoir faire artisanal et ou locale, le fait-main avec amour … C’est là dessus que je voulais rebondir. On vous montre de la sape à gogo sur ce blog, on vous a déjà montré de la sape hors de prix, mais on a toujours cherché à vous faire découvrir ces créatrices comme Lan, Melle Coeur, Cookie Ann, Coxeline ( …) qui mettent leurs tripes dans leurs sapes, qui fabrique minutieusement et parfois dans leur salon, et qui pourraient justifier des tarifs un peu plus élevés que la grande distrib’. Pour le reste, vous restez les seules juges …

Voilà, c’est dit !

iro2

iro 1

Le pull à 150 boules, 45% acrylique, c’est pas du foutage de gueule ça, s’il vous plait ?

Campagne iro faux made in france

 « Yeah Salut, je fais du skate pieds nus, j’ai l’air arrogant, la Rock’n Roll Attitude, je suis débraillée, je porte un T.shirt 100% coton, pré-troué à 90€ et un Cuir à Près de 800 … Pourtant j’ai l’air hypra cool non ? » Ouh Yeah Hanhan …

iro blouson 

maje

maje price

zadig et voltaire

zadig et voltaire2

the kooples

Voilà, c’était un post d’humeur dominical un peu en mode « A qui – Profites – Ce business ? »Vous pouvez maintenant reprendre une activité normale, ou même acheter ma robe THE KOOPLES à vendre sur mon ebay … Bah quoi ? XoXo

A & S.

11 Comments on Non mais Allo !

  1. Yvan
    25 juin 2013 at 22:52 (5 années ago)

    Des commentaires inconsidérés…
    Puis-je me permettre de dénoter dans le ton…
    QUe vous critiquiez des marques « trop cheres » pour vous, qui « a vos yeux ne représentent pas vos « valeurs » et vos envies…

    Passe encore…

    Mais que vos arguments ne consistent qu’à nous expliquer que cela n’est qu’une « arnaque » (donc une personne qui roule en ROLLS est un con parce qu’il a plus de moyen que vous et pourrait tout à
    fait conduire une 2 ch ? – qu’un presse citron electrique est inutile puisqu’on sait aujourd’hui qu’il suffit d’un presse agrume en plastique et d’un tour de main pour extraire le jus de ces
    fruits) ?

    Mais là ou je ne vous comprends plus, ce sont les notions de valeurs de marques, de respects de qualité (qui peut aujourd’hui prouver qu’un fabrication chinoise est désastreuse par rapport à une
    fabrication américaines, quels sont les chiffres, les stats, les études ?)
    LEs valeurs de marques ? (les travail des enfants, l’asservissement en Chine :

    alors là, on va s’amuser un peu  :

    Puisqu’à priori c’est ce qui semble le plus vous chiffonner, faites donc un tour dans TOUTES les boutiques de vetements (toutes , y compris les « boutiques de créateurs [c’est bien connu, les
    « créateurs » tissent eux meme leurs laine aux pieds et leurs boutons en moule de poudre de marbre origine terre de bruyere bretonne…]

    Voyons mesdemoiselles, un peu de tenu et de sérieux…

    Si evidement les notions de qualité, de moralité sont si importantes pour vous : sortez NUES.

    Personne ne peut pretendre fabriquer 100% francais… (ni meme européen)

     

     

    SI par contre vous critiquez le fait que le style Zadig, propre, reconnaissable, detaillé, ne vous convienne pas parce qu’il est hors de prix par rappot à votre taux d’endettement : il suffit
    juste de… changer de boutique sans faire le proces de marques dont, de toutes les manieres, vous n’etes pas le coeur de cible !!!

     

     

     

     

     

     

     

    Bien amicalement

    Yvan

     

     

     

    Répondre
    • noumeha
      9 février 2015 at 10:58 (4 années ago)

      Je me permets de répondre même si ce commentaire date un peu 🙂 Je suis désolée de vous le dire Yvan, mais on a sérieusement l’impression que vous vous sentez attaqué personnellement.
      Il faut avouer que c’est scandaleux de vendre les mêmes produits que pimkie ou jennyfer aussi cher. Mais tant qu’il y aura des pigeons comme toi, en mal de distinction sociale, ces marques là continueront de s’en mettre plein les poches.
      D’ailleurs, quelque part, ça me rassure de lire tes commentaires, car je compte lancer ma propre marque de vêtements et je vois que j’ai de quoi m’enrichir sans scrupules. Je réalise que tant que les gens réfléchiront comme toi, c’est à dire avec un QI ridicule, à fond dans l’apparence, il y a de l’avenir pour des personnes comme moi.
      A méditer 🙂

      Répondre
  2. A. & S.
    9 octobre 2012 at 22:58 (6 années ago)

    Merci beaucoup pour ton soutien, ça fait plaisir !!

    a plus

    S.

    Répondre
  3. Faune
    9 octobre 2012 at 22:23 (6 années ago)

    Rhaaa merci pour ce coup de gueule !!! 😀 Depuis le temps que je ne cesse de le répéter … Merci de publier cet article sans langue de bois ! 😉 

    Je vous soutiens à 300 %

    Répondre
  4. carolaluciole
    26 septembre 2012 at 19:57 (6 années ago)

    idem ! c’est quoi ce delire des fringues trouées et hors de prix ………faut arreter de pousser mémé ds les orties ! en plus c’est du made in china comme le reste donc no way for me !! xoxo !
    pas d’enfants sur mon dos !

    carole

    Répondre
  5. Twiggy
    24 septembre 2012 at 09:08 (6 années ago)

    Vous savez les filles, je vous lis depuis un moment, et, ce genre de post… J’en veux + !! J’ai adoré. Les look et les photos c’est bien, mais si vous avez un truc sur le coeur comme ça,
    balancez 😀 Puis j’ai appris des choses tiens. Même si je ne suis pas naive. C’est bien pour cela que tout ces bô articles aux prix exorbitant, c’est no way.

    Répondre
  6. (made in)Faro
    24 septembre 2012 at 09:18 (6 années ago)

    Totalement d’accord, voilà pourquoi je n’achète pas chez eux !

    Je n’en ai pas les moyens et je ne trouve pas ça justifié…

    Le seul truc de « semi luxe » que j’ai, c’est un top Sandro acheté à la braderie de Lille ^^

     

    La marque de ce genre qui me sort littéralement par les trous de nez c’est The Kooples… Je porte du 36 (voir 38 grand max) d’habitude, et je dois porter du L chez eux. « Bonjour, nous on aime
    l’anorexie » ^^

     

    Bref, je comprends pourquoi tu as rédigé cet article 🙂

    Répondre
  7. Nathalie
    23 septembre 2012 at 21:55 (6 années ago)

    Il est sympa ta saute d’humeur 🙂

    C’est vraie que sur certains fringues le prix est (largement) abuser. Mais il y en aurat toujours pour les acheter. Le paraître c’est quelque chose tout d’même. Même perso’ sa ne me touche pas,
    je prefère les fripes et ma machine à coudre.

    Quand on voit parfois certains vêtement à plus de 100€ qui laisse à désirer question couture et finitions… Sa donne envie de crier au scandale et de taper du pied toute la sainte journer, pis
    le lendemain parfois!

    Répondre
  8. Obsidienne
    23 septembre 2012 at 21:33 (6 années ago)

    Un article vraiment intéressant et réaliste. C’est fou de nos jour, il faut gagner au loto pour s’offrir des choses potables et malgré tout on se fait arnaquer en y mettant le prix. De quoi se
    demander vers quelles marques se tourner, puisque même le prix n’est plus forcement gage de qualité !

    Répondre
  9. Camille P
    23 septembre 2012 at 16:04 (6 années ago)

    Hahahaha! J’adore ce post ! Et le pire c’est que même les magasins de grande distribution s’y mettent…Zara et cie vont bientôt nous faire acheter des débardeurs troués et au dessus du nombril à
    25€ en plein hivers!!  D’ailleurs pour le prix d’un super manteau repéré dans votre sélection, je peux m’offrir 10jours à l’étranger sous le soleil…le choix est vite fait 🙂

    L’heure de la révolte sonné! 😉

    Répondre
  10. eklipse
    23 septembre 2012 at 15:45 (6 années ago)

    trés bonne analyse…..et j adore ton ton  

    tu paye donc tu es…..         une evidence aussi on ne devient pas une multinationale en faisant payer le prix que ca vaut réellemnt …je pense
    aussi a des enseignes comme hm et les autres dans le genre…..ce sont des petits prix mais les coefs depassent aussi largement
    l’entendement     

    pour info ce sont les chinois qui ont acheté les stocks mondiaux de coton sur pied et qui font mumuse avec les cours

    t as qu a voir au portugal (ou je fais fabriqué) ou plus de la moitié des usines et ateliers ont fermé en faillite….pas grave la chine a racheté une partie de la dette
    portugaise            

    bref achetez aux petits createurs….certes pour certains tu paye aussi cher mais au moins tu paies pas du vent 😉         

    Répondre

Laisse nous des mots doux !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.