Gérer sa tignasse en festoch : Le mode d’emploi

idee coiffure festival

A toi la modasse à la crinière de sirène qui t’apprêtes à parcourir les festivals de France et de Navarre, à headbanger sans modération sur tous les plus grands dancefloor de l’été, saches qu’il existe une solution à tes soucis de tignasses. Parce que tu ne t’en rends peut être pas compte mais ta tignasse est mise à rude épreuve pendant les festoch : renversages de bières intempestifs, headbanging répétitifs, soleil, pluie, poussière, sable … Si tu ne veux pas finir avec une touffe indémêlable et puante, je te conseille de suivre de petit guide de survie pour crinières en Festival ! Que tu sois au Werchter ou au Solidays, que tu reviennes du Hellfest ou que tu ailles à Dour, au Main Square ou au Graspop, voici pas à pas, ma tactique-tignasse !

A chaque jour sa tactique-tignasse !

La première tactique imparable consistera à respecter scrupuleusement un planning de coiffure en fonction des jours qui passent. Surtout que si tu loges sur le camping du festoch, la séance de shampoing-après-shampoing-démêlage-brushing, tu peux déjà oublier. Voici donc ce que je te propose….

Day 0

Le départ vers le festoch est proche, tu as prévu tout un attirail pour festoyer en paix mais voilà : tu ne pourra pas te laver les veuch d’ici ton retour, alors que tu seras rincées, démolie mais comblée. Attends donc la dernière minute pour laver tes veuch et même mieux, la veille tu auras appliqué une huile de coco ou d’argan à poser toute la night pour donner à ta crinière un bon coup de boost et une brillance inégalable qui fera de toi la reine de la night.

Day 1 du festival

Whouhouuuu ! C’est parti pour quelques jours de folie où tu vas pouvoir te lâcher devant tes sons préférés ! C’est le premier jour, tes cheveux sont propres, profites en pour les garder longs, agrémenter de petits accessoires bobo-hippie-chic : couronnes de fleurs, plumes, foulards… Par contre, tu n’oublieras pas de t’armer d’un élastique qui te permettra d’attacher tout ton bordel en cas de gros cagnard devant la mainstage !

A toi la coiffure ethnique qui fait ravage en ce moment en festoch. Un peu d’inspi ? Bouges pas :

festival-hair-guide-04festival-hair-guide-05

Day 2 du festival

Après une journée à headbanger devant le son, à recevoir de la binooze et de la poussière, tu vas voir que ta crinière est beaucoup moins douce et même bien sèche ! Par contre, sans que tu ne puisses le comprendre, quoi que tu fasses, tes cheveux tiennent tout seuls. Alors vas-y meuf, c’est le moment d’être créative, oublie les cheveux longs, optent pour de la coiffure de keupon, de la banane aérienne, tout en gardant tes cheveux attachés pour essayer de limiter les dégâts ! En plus, le gros avantage, c’est qu’avec ce genre de coiffure extrabagante qui attire l’oeil, tu détournes l’attention de ta bouille fatiguée et cernée !

festival-hair-guide-06 festival-hair-guide-08 festival-hair-guide-07 festival-hair-guide-09

Day 3

Bon ben là, en plus d’en avoir plein les pattes, d’avoir un acouphène permanent et d’avoir cette impression d’avoir constamment le gout de la Kro dans la bouche, ta crinière est juste un mélange de gras et de poussière : c’est dégueux… Le meilleur moyen de rester digne et présentable c’est le bandana ou la casquette ! Tu m’attaches tout ça, tu claques ta casquette à l’enversà l’endroit (kassedédi à Bertrand) ou même sur le côté (wesh, t’as vu sisi la famille) et roulez jeunesse ! Le foulard ou le bandana c’est une idée aussi mais si tu y vas trop fort dans le headbanging, sache que ça se casse la gueule.

Day 4, 5 …

Bon là, soit tu laves dans un ruisseau ou tu continues avec la casquette mais ça devient difficile de garder quelques chose de présentable …

Les indispensables de la festivalière à crinière de sirène

Pour gérer ta crinière, les indispensables à emmener en festival :

  • Les élastiques, pinces, trucs à attacher les cheveux
  • La casquette, bandana, foulard
  • Le shampoing sec peut être une solution
  • La brosse si tu parviens à déméler ton bordel … A tes risques et périls !
  • Le fameux spray d’eau salée qui te fait des boucles de surfeuses
  • Le soin protecteur anti UV machin qui risque par contre d’ajouter du dégueux dans ton joyeux bordel !

Les soins en after de Festoch

Voilà, tu es rentrée, tu reprends le boulot demain avec la nostalgie d’un gosse de 4 ans qui revient de chez Mickey. Allez courage, enfile ton pilou, emballe ta chevelure dans un soin type huile de coco, d’argan et cie et cale toi devant un bon film ou même devant une redif des concerts sur Arte ! Au pire, tu peux aussi prendre ton billet pour l’édition de l’année prochaine !

festival-hair-guide-10festival-hair-guide-12 festival-hair-guide-11festival-hair-guide-01festival-hair-guide-02Et toi ? Tu as des tips ou des astuces pour préserver ta crinière en festival ? vas y meuf, balances tes tips !

Muak ! A.

1 Comment on Gérer sa tignasse en festoch : Le mode d’emploi

  1. Blackblood
    27 juin 2015 at 20:39 (5 années ago)

    Perso, je me lave les tifs que tous les 5 jours en temps normal, du coup j’avoue que meme au hellfest j’ai encore les tofs présentables le 3ème jour. Et meme sans shampoing sec ! C’est ptete ca le secret, espacer en dehors des fest pour les avoir cool.

    Après j’ai un spray uv qui empeche aussi mes tifs de s’assécher.

    Répondre

Laisse nous des mots doux !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.