Tous nos articles ‘InfoRags’ Enjoy !

Disturbia, été 2015 : Graou !

Disturbia collection 2015Un lookbook qui sent bon l’été ? Euh… ou pas !

Bon, on passe à l’heure d’été ce week end, c’est donc une bonne raison pour aller zieuter les lookbooks qui sont sortis les uns après les autres et voir à quelle sauce on va être mangé cet été ! Va-t-on se coltiner du jaune Piou Piou une fois de plus ? De la sapes imprimée jungle ? Va-t-on devoir boycotter les rayons des géants suédois et espagnols pour cause d’abus de couleur dangereux pour la santé ?

Disturbia, du lookbook Rock’n Roll

Pourtant, y’a toujours ces lookbooks qu’on prend plaisir à aller voir en se frottant les mains … Ceux que tu vas mater en te léchant les babines, avec des paillettes dans les yeux ! Disturbia fait partie de ceux là. Des collections bien Rock’n Roll mais qui coute un bras, des tattoo, des tofs qui nous parlent, du hipster barbu trop graou, de la radasse trop graou aussi …

Bon certes, ce lookbook ne sent pas forcément bon le le soleil et le sable chaud et l’ambiance est plutôt froide et décadente mais que veux-tu ma pauv lucette ? Si y’a pas le budg’ pour partir shooter sous les tropiques parce qu’il fait dégueux, ben tu tapes la pause devant un mur gris en brique épicétout-nah ! Puis quand on shoote avec talentueux Haris Nukem (mais si, rappelles toi), on sait forcément que ça va péter, donc on oublie le shooting au soleil, on fait la mou devant le mur en brique sans broncher, et on fait l’amour à la caméra !

  • Photographie : Haris Nukem.
  • Modèles : Lunar Ashes, Courtney Lloyd, Bud Brennan Williams, et le trop Graou Dickie Smith.
  • MUA : Brooke Simons.

Dickie Smith Disturbia Dickie Smith disturbia Disturbia collection été 2015 Disturbia collection été 2015 Disturbia collection été 2015Disturbia collection 2015 Disturbia collection 2015 Disturbia collection été 2015 Disturbia lookbook été 2015 Disturbia lookbook 2015 Disturbia lookbook 2015 Disturbia lookbook 2015 Disturbia lookbook 2015 Disturbia lookbook 2015

Sexy en combi Onepiece ?

combinaison onepieceDétendue du string dans ta combinaison Onepiece

Trois norvégiens se sont penchés sur le vêtement « easy to wear » : un vêtement confortable, régressif et surtout idéal pour croûter chez toi en mode j’enfile un truc et je suis bien. ça a donné Onepiece et leurs combi originales !

C’est vrai ça ? Pourquoi ne pas fusionner le bon vieux sweat à capuche avec un pantalon de jogging … Bon ok, genre on tient l’idée novatrice de foufou, mais les cowboys l’avaient déjà inventée non ? Mais bon, disons qu’ils l’ont remise au goût du jour dans des matières sweat et modernisée avec le zip.  Puis, tu déclines le tout avec des imprimés originaux type jacquard façon pilou au ski ou alors en mode baseball (my favorite) ou en mode Army …

La combi, ta nouvelle alliée pour être sexy ?

Mais ce qui est dingue avec cette marque ONEPIECE, c’est qu’apparemment les gens ne portent pas ça que chez eux, non, ils sortent comme ça dans la rue, en boite… filles comme garçons ! Alors là, moi je dis OK à la combi Onepiece à la maison, j’en porte d’ailleurs une en vous écrivant cet article !!!

Hihihi, je vous rassure, apparemment c’est la grande mode en Scandinavie, mais pour chez nous, de là à voir des gens se balader comme ça à Lille ou à Paris, on a le temps je pense (les jeunes mariées qui font leur enterrement de vie de jeune fille en combi ne comptent pas, of course…)

Pour ce qui est de sortir comme ça, à part en mettant mon perfecto & mes boots pour aller chercher des croissants, je dis NO !!! Et vous ?

combinaison onepiece combinaison onepiece combinaison onepiece combinaison onepieceet MY FAVORITE pour la fin :

onepiece combinaison noire et blanche

Bon, c’est pas comme si je vous avais pas déjà parlé de la combinaison avant !

Quand je vous disais que la combi était vraiment l’indispensable de cette année 2015 !

Bonne semaine a tous, kiss, kiss. S.

Quand RiRi se dévoile….

Rihanna tatouage

Rihanna en couv’ d’Another Magazine

Ça faisait un bail que notre Rihanna nationale n’avait pas fait la cover d’un magazine, se faisant piquer la vedette par la Miss Kardashian et son boule en plastique. (Bah alors Riri, « kestufoubondjouss » ?). Et faut bien reconnaitre que les shoots photo de Rihanna sont toujours surprenants et de bon gout. Cette fois, c’est pour Another Magazine que la belle de la Barbade se met à nu, en toute élégance et sensualité.

Rihanna & Fashion designers …

Rihanna, c’est le genre de meuf qui aime s’entourer de la crème des Designers de mode. Muse du jeune designer de chez Balmain, Olivier Rousteing, ou grande potasse avec Adam Selman, Rihanna a toujours su plaire aux designers et ils le lui rendent bien … (tu m’étonnes, Yvonne !!)

Sous l’objectif de Inez & Vinoodh

C’est donc dans un numéro en hommage au grand Alexander McQueen que la princesse dévoile une fois de plus ses jolies courbes … Et je dois dire qu’on en redemande ! Des clichés en noir et blanc signés Inez & Vinoodh, des sapes signées McQueen (of course), Yohji Yamamoto et Comme des garçons (oui, rien que ça… Les 3 sont dans le top10 des PdC!), un masque à la catwoman, une perruque à la frange courte et des shoes juste époustouflantes … Pour un rendu sulfureux, avec une petite touch’ BDSM … Bref : t’arrêtes pas Riri !

Rihanna another mag Rihanna another magazine Rihanna another magazine rihanna another magazine alexander mcqueenAllez les meufs, c’est le week end, pouvez détendre votre string !

XoXo, A.

Le grand retour de Galliano chez Margiela

galliano chez margiela

Galliano choque le monde merveilleux de la mode

La semaine dernière, John Galliano était de retour après prés de 5 ans d’absence. Il  avait été mis au placard, que dis-je, au fond des oubliettes du fashion faux pas. Voilà ce qu’on récolte quand on ouvre sa gueule en grand alors qu’on est complètement imbibé de vinasse… Une erreur qui lui fut bien plus fatale que celle de Kate Moss avec sa paille pleine de cocaïne dans le pif … Faut dire que de s’aventurer sur le terrain miné des propos antisémites, le tout face caméra, histoire de choquer tout le monde, c’était clairement impardonnable. Eh ouais mec, comme quoi …

John Galliano chez Margiela, Le grand retour … Ou pas !

Pourtant, il semblerait que le mec ait fait amende honorable et que tous ses amis de la mode l’aient aidé à remonter la pente … C’est Martin Margiela qui décide de lui laisser la main sur sa maison de couture et c’est avec un défilé de haute couture qu’il fait son grand retour. Mon avis : on reconnait sur certaines silhouettes la pure touch de Gallianno, qu’il a su mixer à l’esprit de la maison Margiela.

Margiela, une maison en marge de la fashion family

Margiela a toujours été une marque un peu en marge des maisons de couture, peu conventielle et assez peu portable pour tout vous dire !! Pour moi, ce n’est pas le GRAND retour que j’aurais aimé pour Galliano, mais c’est pas non plus une cata, voilà une petite selection du meilleur du défilé…

galliano chez margiela galliano chez margiela galliano chez margiela galliano chez margielaJ’attends le prochain avec impatience

Kiss, Kiss, S.

SweatShop : être ouvrier textile au Cambodge

Sweatshop ouvrier textile au cambodge

Sweatshop : 3 blogueurs Norvégiens dans l’enfer des usines textiles Cambodgiennes …

C’est durant ma visite au Cambodge l’année dernière que j’ai VRAIMENT été interpellée par les conditions de vie d’un ouvrier textile… Ce n’est pas que je n’étais pas au courant, non, j’en étais consciente, vraiment. Mais en avoir conscience … C’est beau, mais c’est loin de faire avancer le schmilklik … C’est comme un junky qui est conscient de son état, arrêtera-t-il de se défoncer pour autant ? Non Madame, il lui faudra un électro choc, et pour certains ce  combat sera tout simplement et malheureusement vain.

sweatshop, être ouvrier textile au CambodgeAvoir conscience de l’enfer des Sweatshop en Asie

C’est en tombant en pleine manif sociales à Phnom Penh au sujet des conditions de travail déplorables dans les usines, en Décembre dernier que quelques chose s’est silencieusement réveillé en moi. Une cloche a résonné dans mon crâne de piaf et soudainement j’ai eu honte de la modasse que j’étais. Oui, j’ai eu honte … Sans pour autant savoir comment réagir. Boycotter des marques comme H&M (dont beaucoup d’usines textiles se trouvent au Cambodge) ? Faire des feux de joie avec leur T.short à 9 balles 90 qui coûtent la vie de famille d’ouvriers ?

C’est quand j’ai appris qu’en plus, le gouvernement avait ouvert le feu sur les manifestants cambodgiens que j’ai pris une décision ferme et peut être inutile (je vous l’accorde) : Je n’achèterai plus jamais de sapes à 2 balles en provenance du Cambodge. Est ce la bonne manière de réagir ? J’en doute à vrai dire… Surtout que je continue d’acheter celles fabriquées au Vietnam, au Bangladesh …Mais que voulez-vous, je ne vais pas rester à poil, et puis c’est un début déjà …

Sweatshop, une télé réalité qui fait réfléchir (pour une fois)

Frida, Ludvig et Anniken sont 3 blogueurs mode norvégiens qui sentent bon la naphtaline et la sape à 10 000.  Addict de mode et issus d’un pays riche, ils savent te dire exactement de quelle collek est issu ce que tu portes sur le cul. Mais connaissent-ils les conditions de vie de ceux qui l’ont fabriqué ? Pendant un mois, ils ont été expatriés au Cambodge en mode « vis ma vie » d’ouvrier textile. Une expérience riche, en immersion totale et surtout sans appel … Vie quotidienne des ouvriers, horaires à rallonge, ateliers surchauffés, surpeuplés, salaires de misère, ils ont tout expérimenté … Sauf qu’eux, ils connaissaient la date de leur retour à la réalité …

Les retombées de cette série

Après les messages de SOS trouvés sur les étiquette Primark, la série Sweatshop relance une fois de plus le débat autour de l’exploitation de la main-d’oeuvre en Asie et de ses conditions de travail … Avec Frida (une des blogueuses), la réalisatrice de Sweatshop est allée à la rencontre des boss de l’entreprise suédoise, afin de mettre la pression sur H&M pour qu’ils s’engagent enfin à améliorer les conditions de travail de leurs ouvriers. Un sujet également abordé au Parlement norvégien … Mais quelles en seront les vraies retombées sur la vie d’un ouvrier textile Cambodgien ?

sweatshop h&m cambodge ouvrier textile

Retrouvez tous les épisodes de la série SweatShop à voir absolument …

Kisses, A.

Rookie Retro, Roller quad de charme …

roller quad rookie retro

Sports de glisse !

J’ai toujours adoré les sports de glisse … Depuis toute petite d’ailleurs : tout d’abord le roller sur la digue de Dunkerque, puis le skate à Lille, le snow quand j’ai eu la chance d’aller à la neige et je vous avoue que je retourne maintenant à mes premiers amours …

Roller Quad, la nouvelle lubie …

J’avais une lubie : me retrouver une paire de roller quad (oui pas ceux en ligne, beurk, c’est casse gueule & surtout très moche ! ). J’ai tout d’abord galéré à trouver une paire chouette & pas trop chère, j’ai donc fini chez décath et je me suis offerte la seule paire de roller all black qu’ils avaient. J’ai vite re-adopté ces petits joujous sur roulettes et maintenant, c’est un plaisir de partir me vider la tête avec mes 2 kilos de roues au pieds (oui c’est assez lourd !!) & surtout, du gros son dans les oreilles : si vous voyez une maboule en roller en train de chanter & danser sur le grand boulevard de Lille, ce n’est que moi , ne soyez pas choquées !!

Rookies … Des roller quad pour les girls !

J’ai découvert cette petite marque trop cool quelques mois plus tard : des rollers trop beaux, ROOKIES. Donc si il vous faut une idée de cadeau de dernière minute, c’est parfait !

En attendant, voici leur colleck … Enjoy !

roller quad slider-retro-0914-3 slider-retro-0914-2 roller quad rookie retro roller quad roller quad rookie retro roller quad slider-classic-0914-2 (1)

Alors je vous ai donné envie ou pas, Bon je sais que quand ça caille, ça tombe pas sous le sens d’aller se peler les miches sur roulette mais on se réchauffe vite  !!

En tout cas pour moi c’est adopté, bon j’en suis pas encore au roller derby, mais l’envie n’en manque pas,  j’avoue que le sport me parait très complexe….. affaire à  SUIVRE

Kiss, Kisss, S.

1 2 3 4 5 25